Évaluer les tarifs

Selon votre budget, soit payer cher ne vous pose pas de problème et vous pourrez alors vous concentrer exclusivement sur la qualité du travail, la bonne entente et la réputation de votre photographe. Soit votre budget est plus serré et alors le critère du prix est à prendre en compte de manière plus appuyée.
Si vous disposez d’un petit budget, un certain nombre de pièges sont à éviter. À commencer par les offres très alléchantes qui vont jusqu’à vous garantir une très grande quantité de photos de toute la journée du mariage, en fichiers numériques sur clé usb ou cd pour moins de 1000 euros. Dans ce genre de cas il est très commun que vous payez finalement trop cher pour le travail proposé. Car pour appuyer régulièrement sur un bouton en proposant des cadrages moyens, aucun traitement des images et faire un copier coller d’images médiocres vers une clé usb il ne faut pas compter plus d’un taux horaire smic hors charges. Alors le calcul est assez simple : début des photos du mariage à 11h pour les préparatifs, fin des photos du mariage vers 20h = 9h de travail = 100€ / compter 50€ supplémentaires pour les charges du photographe indépendant soit 150€. Au delà de ce tarif, qui par ailleurs ne garantit pas la qualité du travail, considérez que le prix est excessif.
Or, d’une part ce type de prestation est généralement facturée plutôt entre 400 et 800 €, d’autre part, comme expliqué précédemment  il y a fort à parier que vous en soyez déçus.

Explications

Ce que coûte vraiment un reportage de mariage et quels tarifs peuvent être envisagés :
Votre photographe commence à travailler pour vous dès qu’il commence sa prise de vues. En revanche il n’arrête pas son travail à la fin de la journée de mariage. Il doit ensuite préparer les épreuves, gérer votre commande, retravailler les images commandées, effectuer le travail de laboratoire pour les tirages et la post production pour la mise en album ou la sous traitance pour certains produits. Ce temps de travail a un coût, d’investissement pour les machines du laboratoire, d’achats de produits pour la post production et la sous traitance , de masse salariale si votre photographe dispose d’une équipe. Ce coût évidemment conditionne la tarification des offres de votre prestataire.

Ces différents investissements ont nécessairement un impact sur le tarif de la prestation, alors, quels sont les avantages indispensables de :

La masse salariale

La masse salariale est inévitable lorsque votre photographe compte plusieurs membres dans son équipe et qu’il les déclare. Outre l’aspect moral et citoyen de la déclaration de ses employés, c’est un engagement nécessaire à la survie de la profession que de former des apprentis et d’engager des employés. Par ailleurs, compter plusieurs photographes dans une équipe est aussi une question de sécurité pour vous. Car il n’y a pas de risque zéro et si votre photographe ne peut pas assurer la prestation, il faut qu’il soit en mesure de vous garantir un plan B sérieux.

La post production

Il serait dommage que d’une journée exceptionnelle, il ne reste que des souvenirs ordinaires. Pour vous offrir des produits personnalisés votre photographe doit assurer un travail de post-production. Celui-ci commence dès le traitement des images qui apporte les corrections basiques de colorimétrie, contraste etc. voire des retouches plus complexes selon vos exigences, jusqu’à la réalisation d’albums personnalisés dont la qualité d’objet d’artisanat ajoute à la valeur des photographies par une présentation de qualité.

Le laboratoire

Si votre photographe dispose de son propre laboratoire, il doit être en mesure de vous garantir une meilleure qualité de tirage à un coût relativement plus bas. Le risque avec les photographes qui n’ont pas de laboratoire est , d’abord, de ne pas proposer autre chose que les fichiers sur clé USB , ensuite, d’être tentés par des tirages à bas coût pour augmenter leur marge. Très souvent la qualité est médiocre, les tirages étant effectués sur de grosses centrales qui ne prennent pas le temps de traiter correctement les images et produisent de la quantité pour les amateurs. Certains laboratoires garantissent un travail de traitement sérieux pour les photographes professionnels. N’hésitez pas à demander à votre prestataire dans quel laboratoire il fait réaliser ses tirages et renseignez-vous sur ce laboratoire, cela vous évitera de possibles mauvaises surprises.  

La sous traitance

Tous les photographes ne disposent pas de suffisamment d’espace pour installer des machines dans leur studio ou n’en ont pas les moyens, cela n’empêche pas qu’ils puissent produire un travail de qualité et que les tirages et produits dérivés puissent être d’excellente facture. Il vous revient de vous renseigner sur les sous traitants auprès de votre photographe ou sur internet pour estimer la qualité que vous serez en mesure d’attendre de ces produits.